Slow Home Tour #2 – Une maison slow à la campagne

CHEZ EMMANUELLE

Haute-Vienne

JOURNALISTE POUR LES MÉDIAS, RÉDACTRICE ET PHOTOGRAPHE POUR LES ENTREPRISES ET LES INSTITUTIONS, EMMANUELLE TRAVAILLE DANS LES CHAMPS DE L’ARTISANAT, DE LA DÉCORATION, DE L’AGRICULTURE, DU TOURISME, DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DU LIEN SOCIAL.
EN 2018, ELLE A LANCE LA NEWSLETTER CREATEURS POUR VALORISER LES ARTISANS ET MARQUES ETHIQUES QU’ELLE DÉNICHE.
deco écoresponsable écolo
maison campagne slow ecolo
deco ecolo slow
décoration écologique artisanale créateurs
slow décoration deco écoresponsable

QUELLE EST TA PHILOSOPHIE DÉCO ?

Je suis passionnée de déco depuis toujours ! Adolescente déjà, je faisais des plans pour changer la disposition des meubles dans ma chambre. Etudiante, j’ai énormément voyagé, du coup mon appart’ était décoré dans un style un peu hippie, avec des objets rapportés du bout du monde, des agrandissements de photos, des collages… On ne parlait pas encore “diy” à l’époque (ou alors seulement dans le milieu punk, d’où vient cet acronyme), mais déjà la déco était pour moi une manière de m’exprimer, un moyen de véhiculer mes valeurs. Autant je pouvais mettre chez moi un statuette africaine rapportée du Togo ou une toile peinte avec des amis, autant c’était impensable d’acheter ce type d’article dans une grande surface déco.

Si mon style a (beaucoup) évolué (!), ma philosophie n’a pas changé, c’est pourquoi je privilégie depuis plusieurs années les objets réalisés par des artisans et des créateurs, ou des DIY. Je les dispose chez moi comme je composerai un tableau, en cherchant à créer une atmosphère. En ce moment, clairement la douceur et la nature !

Pour les meubles, ayant grandi dans une famille qui chérit l’ancien, j’ai toujours trouvé le vintage plus charmant, en plus d’être moins cher. La moitié des meubles chez nous viennent de la ressourcerie ou du Bon coin. Pour le neuf, j’ai été attentive, dans la mesure du possible, à ce qu’ils ne viennent pas polluer l’air intérieur de notre maison. En effet, j’ai écrit un chapitre sur la pollution de l’air intérieur dans un livre il y a une dizaine d’années, donc c’est un sujet sur lequel je suis particulièrement sensible. J’ai privilégié le bois massif, le métal, et, pour les travaux de la maison, les menuiseries en bois massif, les peintures éco-labellisées, la laine de bois ou encore les enduits chaux-chanvre.

décoration éco-responsable slow deco
deco slow decoration ecolo
décoration éco-responsable slow deco
décoration éco-responsable slow deco

QUELLES SONT LES DIFFICULTÉS QUE TU RENCONTRES DANS TA DÉMARCHE ?

Ma principale difficulté est de résister aux tendances, car entre pinterest, instagram et les magazines, j’ai toujours envie de tout changer. Mais j’ai volontairement investi dans certains meubles durables et de qualité, comme une table de salle à manger en chêne, des chaises tolix en métal (made in France) ou un canapé fabriqué en Italie, ce n’est pas pour les changer au bout de 5 ans (même si je n’aime plus le gris !). Alors je joue sur les accessoires. Mais là aussi je privilégie l’éthique donc je dois me retenir pas mal. Ce qui n’est pas toujours évident, car les produits éthiques ne sont pas au même prix que les objets déco des grandes enseignes ! Alors des fois je craque…

Ma seconde difficulté a été d’être capable d’affirmer mes choix face aux artisans. Ainsi, les premières fenêtres que l’on a changées sont en bois exotique, car je ne me sentais pas capables de demander des alternatives à l’entreprise. Pour les menuiseries de l’autre façade, j’ai pris de l’assurance et cherché des artisans qui m’ont installé des fenêtres en pin local fabriquées à quelques kilomètres !




déco écoresponsable slow
décoration éco-responsable slow deco
décoration écoresponsabe slow deco créateurs artisanat
slow décoration deco écoresponsable
décoration écoresponsable slow deco
décoration éco-responsable slow deco
décoration éco-responsable slow deco

QUEL EST TON OBJET FÉTICHE ?

Je ne me lasse pas des objets créateurs que j’ai achetés cette année : un plaid douillet Annabel Kern, des coussins graphiques Shandor, un tissage Les Tissages de la Licorne, un vase Elise Lefebvre… Et mes fleurs et brindilles séchées ramassées partout !!! Tous ces trésors me mettent en joie quotidiennement ! J’ai vraiment une relation affective aux objets. Mais esthétiquement, je n’aime pas les intérieurs trop chargés et je n’ai aucun mal à me délester de ce qui ne me plaît plus. Il y a quand même un objet qui me suit depuis l’enfance : un petit chat en bronze ou laiton, qui pèse une tonne, et qui était chez une vieille cousine de la famille chez qui j’allais souvent enfant. Je l’adorais et un jour elle m’a dit “prends-le, il est pour toi”. Je devais avoir 8 ou 9 ans. Il ne m’a plus quittée !

 

 

QU’EST CE QUI TE FAIT TE SENTIR BIEN CHEZ TOI ?

J’ai besoin de deux choses. D’abord, une maison où j’ai chaud en hiver et frais en été. Isoler notre maison et y installer une chaudière à granulées a tout changé, et aujourd’hui, on s’y sent si bien ! La deuxième chose, c’est une ambiance apaisante, avec les couleurs et matières qui me font du bien.

déco douce écolo slow
décoration éco-responsable slow deco
décoration éco-responsable slow deco
décoration éco-responsable slow deco
décoration éco-responsable slow deco

MERCI EMMANUELLE ♡

@emmamaydeco | @lesreportagesdemma

2 Commentaires

  1. septembre 16, 2019 / 11:01

    C’est vraiment très joli 🙂 Un intérieur authentique et plein de charme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *