Retour à l’essentiel avec Caroline Gomez

Caroline Gomez est designer et directrice de création. Elle a notamment travaillé sur différents objets pour la maison, des collaborations avec des enseignes éco-responsables, mais aussi des photographies et des projets éditoriaux. Je suis son travail que j’adore depuis quelques temps déjà. Authenticité, simplicité et douceur émanent de ses créations.. Elle a lancé il y a quelques semaines sa propre marque La Maison E (anciennement The Art of E) composée d’objets à l’image de sa philosophie de vie. J’ai eu la joie qu’elle accepte de répondre à mes questions !

 

CAROLINE GOMEZ

Sa philosophie

Dès 2009, Caroline Gomez entame une démarche personnelle de réflexion à travers son travail de design d’objet. D’un point de vue du mode de production, elle décide de travailler à contre-courant d’une production de masse en faisant réaliser exclusivement ses objets par des artisans. Elle questionne également la fonction de l’objet et le pense toujours comme quelque chose d’évident, d’intemporel, et qui a idéalement plusieurs fonctions.

On associe souvent sa pratique au slow design, je lui ai demandé quelle en était sa définition :

“C’est une production raisonnée, autrement dit qui ne soit ni massive ni industrielle. C’est également prendre le temps de faire les choses. J’adore aussi travailler sur des pièces à la commande. Je trouve ça beau de se dire que l’on commande quelque chose et qu’il ne va être réalisé que pour soi, parce que quelqu’un en a vraiment besoin et que l’on ne travaille pour un concept d’achat, on travaille pour un acheteur précis. Je trouve ça important de ramener de l’humain. Je crois evidemment que c’est aussi faire le choix de matériaux naturels dans le respect de l’environnement. Il y a une vraie dimension écologique.”

Sa maison

À l’image de ses objets, elle prône des intérieurs minimalistes où règne l’essentiel. Mais essentiel ne veut pas dire sobre et fade. Il n’est pas non plus question de renoncer au confort ni à l’esthétisme, qui sont essentiels. “Au contraire, il s’agit de s’entourer de tout ce qu’on adore, tout en refusant la surenchère.”

Lorsqu’on lui demande comment elle fait pour avoir une maison aussi bien rangée, claire et agréable, elle répond qu’elle se contente de l’essentiel. Elle ne s’encombre pas d’objets dont elle ne se sert pas et n’hésite pas à donner à des associations les meubles et objets dont elle s’est lassée.

“Je pense que les objets sont fait pour être transmis, pour avoir plusieurs vies. L’essentiel, c’est aussi se demander “Est-ce que j’ai vraiment besoin de tout ça ? » Moins on en a, plus c’est facile de respirer. Les objets peuvent être étouffants parfois.”

D’ailleurs, elle aime prendre le temps de sélectionner LE produit qui lui plaît et qui lui plaira encore dans plusieurs années pour ne pas accumuler les choses.

“J’adore choisir hyper bien ce qui m’entoure. Si je dois acheter un arrosoir pour mes plantes, je m’en fiche de chercher un mois mais ce sera l’arrosoir, le bon, celui qui me fait plaisir quand je le regarde et qui est hyper fonctionnel. Mais au moins je n’en aurai qu’un, je n’aurai pas envie d’en changer le mois prochain.”

 

Son portrait chinois

Si vous étiez un objet ? Un crayon à papier, car c’est par le crayon que l’on accouche de l’idée sur papier.

Si vous étiez envoyée sur une île déserte, quels sont les trois objets que vous emmèneriez avec vous ? Un crayon et un carnet pour ne jamais m’ennuyer, et une assiette creuse La Maison E pour boire et manger.

LA MAISON E

La marque

La Maison E évoque l’art de l’essentiel. La marque est l’aboutissement de ces huit années de réflexion et permet de donner un cadre à la philosophie de vie de Caroline Gomez. À travers cette marque, il est également question de redonner tout son sens à ce qu’est l’essentiel. Loin des usages marketings et des idées préconçues.

L’essentiel se manifeste par des objets durables, de qualité et fabriqués dans des matériaux locaux dans le respect de l’environnement et des techniques de fabrication artisanales. L’objectif est également d’étendre l’objet à son contexte en présentant un certain art de vivre.

Sur l’eshop, on retrouve le fruit de son travail avec un céramiste, un chantourneur, une teinturière et une savonnière : de la vaisselle en porcelaine, des plateaux en bois, des produits ménagers et d’entretien naturels, et des torchons colorés à l’aide de teintures naturelles.

Les artisans sont locaux car elle travaille sur la conception de ses objets au sein même de leurs ateliers, au plus près de la matière et du savoir-faire. Cependant, Caroline Gomez va là où les mains savent faire avant tout. Elle travaille actuellement sur des projets textiles qui nous seront dévoilés avant la fin de l’année. À l’avenir, elle aimerait concevoir à nouveau des objets en cuir et découvrir le travail du verre, du grès et la vannerie.

La maison

Dans la continuité de la marque La Maison E et dans cette recherche d’un art de vivre qui se résume à l’essentiel, Caroline Gomez a acquis une maison traditionnelle landaise dans un petit hameau entre mer et terre. Il s’agit d’une maison datant des années 1900 anciennement habitée par des résiniers. La rénovation sera réalisée en utilisant le maximum de matières premières naturelles, avec des espaces ouverts et de n’y trouver que des objets évidents.

“Ici on prend le temps de vivre pleinement et simplement, d’apprécier la liberté, la clarté, le repos. La maison E est un endroit où on lâche prise, où les journées sont dictées par le soleil et le vent.”

La maison E ouvrira ses portes pour divers rendez-vous dés 2019 à retrouver en ligne.

Sources : en cliquant sur chaque photo

Commentaires

  1. novembre 1, 2017 / 7:47

    Comme j’aimerais pouvoir me contenter de l’essentiel. J’y arriverais peut-être un jour…

    • Nina Laval
      Auteur
      novembre 1, 2017 / 7:53

      Mais oui j’en suis sûre Pascaline 🙂 Je crois que c’est grâce à des petites prises de consciences, des petits actes, des petits pas que l’on fini par y arriver.

  2. Nina Laval
    Auteur
    novembre 1, 2017 / 8:53

    Avec grand plaisir Sehria 🙂

  3. novembre 1, 2017 / 8:54

    Très beaux objets, j’adore le design très sobre !

    • Nina Laval
      Auteur
      novembre 1, 2017 / 8:56

      Heureuse que ça te plaise Leila 🙂

  4. novembre 1, 2017 / 9:43

    Très intéressant cet article bon mercredi !

    • Nina Laval
      Auteur
      novembre 1, 2017 / 10:00

      Heureuse que le sujet vous intéresse 🙂 Bon mercredi à vous aussi !

  5. novembre 1, 2017 / 4:11

    J’aime beaucoup cette idée là de s’entourer que de l’essentiel. C’est vrai qu’il y a beaucoup de choses dont on a pas besoin, mais c’est dur de se séparer de certains objets.. Je pense que je vais essayer d’appliquer sa vision dans ma chambre. Bel article

    Kennedy

    • Nina Laval
      Auteur
      novembre 7, 2017 / 9:21

      Je pense que cela se fait petit à petit par des petites actions. C’est comme cela que j’essaye de faire en tout cas 🙂

      Merci Kennedy !

  6. décembre 6, 2017 / 12:36

    Quelle belle découverte (tout comme l’intégralité de ton blog d’ailleurs 🙂 ) ! Cette marque ce serait très bien intégrée dans mon article idées cadeaux éco-responsables si je l’avais découverte avant 😉 Mais le Père Noël n’est pas encore passé alors je vais l’ajouter à ma liste !

    • Nina Laval
      Auteur
      décembre 6, 2017 / 12:48

      Oooh merci, ça me touche ! 🙂 Ton blog était également une belle découverte à vrai dire ! On se retrouve sur pas mal de points je crois.
      Oui super, c’est l’une de ces jolies marques éco-responsables qui mérite vraiment d’être connue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *