Bougie naturelle écologique et saine

Pour la petite histoire, la bougie a été inventée au 14eme siècle et était originellement constituée de cire d’abeille. La noblesse et le clergé s’éclairaient avec des cierges en cire d’abeille alors que le peuple s’éclairait à la chandelle faite de suif (produit résiduel obtenu par la fonte de la graisse d’espèces animales comme le mouton et le bœuf) pour des raisons de coût. Aujourd’hui, la majorité des bougies sont réalisées en partie ou totalement avec de la paraffine. Aujourd’hui, on trouve de plus en plus de bougies naturelles écologiques réalisées avec de la cire animale (d’abeille notamment) ou des cires végétales (de soja principalement, voire de colza).

À notre époque, la bougie est l’emblème de la tendance Hygge et du slow life par excellence. Elle est parfumée, colorée, prend des formes diverses et variées… Elle nous éclaire, elle nous détend, elle crée une ambiance tamisée, elle célèbre même nos anniversaires. On s’imagine mal devoir s’en passer.

Pourtant, l’Ademe a rendu un rapport complet attestant qu’une bougie qui se consume, quelqu’elle soit (quelque soit la nature de sa cire), dégage des COV (Composés Organiques Volatils) comme le benzène ou le formaldéhyde. La combustion en elle-même est toxique. Ces émanations ont un impact négatif sur nos voies respiratoires et accroissent les risques de cancer. Cependant, il existe des bougies plus écologiques et plus saines que d’autres.

BOUGIES POLLUANTES ET NOCIVES

Cire

La grande majorité des bougies sont en paraffine, qui est un dérivé du pétrole. Elle est majoritairement utilisée car elle est moins onéreuse que les autres cires. Cependant, la nature pétrochimique de cette cire la rend davantage polluante lorsqu’elle fond.

Vous trouverez également des bougies réalisées avec de la cire de palme fabriquée à partir d’huile de palme. Certes cette cire est 100% naturelle. Cependant, il s’agit de l’huile la plus utilisée au monde (alimentaire, cosmétiques, produits d’entretiens, peintures, …) car elle est la moins chère. Son exploitation massive déforeste des territoires entiers et y ravage la biodiversité. La consommation de produits en étant composés est donc à bannir.

Mèche

La mèche est le plus souvent en coton. Je vous invite à lire mon article dédié à une décoration en coton écologique pour mieux comprendre sur ce qui se cache sans doute derrière la mèche de votre bougie.

Additifs

La plupart des bougies parfumées le sont grâce à un parfum de synthèse.

Les bougies colorées le sont avec des colorants (en poudre ou liquides, ils dégagent de nombreux COV) et des additifs (de la stéarine, un composant du suif ; ou du Vybar™ qui n’est autre qu’un Polymère).

DES ALTERNATIVES NATURELLES PLUS ÉCOLOGIQUES ET SAINES

La bougie en cire végétale de soja

La plus répandue, elle est naturellement blanche. La cire de soja est de l’huile de soja hydrogénée et est donc entièrement naturelle. Cependant, le soja est principalement cultivé en Chine et aux US, son bilan carbone reste conséquent. Quoiqu’il en soit, il convient de la choisir sans OGM.

La bougie en cire végétale de colza

Elle est plus difficile à travailler pour l’artisan, mais elle a l’avantage que le colza soit principalement cultivé en Europe.

La bougie en cire d’abeille

Elle est plus onéreuse mais on ne peut plus naturelle puisque fabriquée par les abeilles. Elle est naturellement jaune foncé. Cependant, elle provient parfois de Chine. Au delà du bilan carbone, la prise en considération du bien être animal n’est pas une priorité chez eux.

Attention toutefois aux produits étiquetés « à base de cire végétale de/d’abeille », celles-ci sont souvent mélangées à de la paraffine moins onéreuse.

La mèche

Une mèche en bois local reste préférable. À la différence d’une mèche textile, elle apportera un son de crépitement au coin du feux en se consumant. Une mèche coton non blanchi garantit sans plomb ou en lin ou en chanvre reste également une solution intéressante.

Le parfum

Une bougie parfumée, oui, mais uniquement si c’est avec des huiles essentielles ou des fragrances garanties sans CMR (agents chimiques ayant des effets cancérogènes, mutagènes ou toxiques).

À vrai dire, j’ai même entendu dire que les chimistes déconseillent fermement d’utiliser des huiles essentielles dans les bougies.

La couleur

Ils sont rares, mais certains artisans utilisent la teinture végétale pour colorer la cire. Ce qui est une solution écologique et saine.

J’espère ne pas vous avoir dégoûtés. Retenez qu’il est préférable de limiter sa consommation de bougie d’une manière générale, de consommer de préférence des bougies naturelles écologiques en cires naturelles. Il est plus que conseillé d’ouvrir ses fenêtres pendant et après utilisation.

 Sources : Bougies.com, 66millionsd’impatients, Boutdechandelle & en cliquant sur chaque photo

9 Commentaires

  1. décembre 19, 2017 / 10:05

    Wahou ton article est très intéressant, j’ai découvert pleins de choses que je ne soupçonnais absolument pas. C’est fou comme ce petit objet du quotidien recèle une histoire et des modes de productions si complexes et différents !
    Merci beaucoup pour cette belle découverte !
    Belle journée à toi Nina,
    Pêche
    https://pecheneglantine.fr

    • Nina Laval
      Auteur
      décembre 20, 2017 / 8:51

      Avec grand plaisir Pêche ! Une très belle journée à toi !

  2. décembre 20, 2017 / 5:01

    Quasiment tous les soirs, Chéri et moi allumons toutes les bougies de la maison. On adore cette ambiance. Mais ton article me fait prendre conscience que derrière ce simple geste, il peut y avoir des conséquences pas toujours jolies.
    Merci de ton article qui nous amène à réfléchir sur nos actes au quotidien.
    Ton blog est une belle découverte !
    Belle journée.
    Little Pucette !

    • Nina Laval
      Auteur
      décembre 20, 2017 / 8:54

      Bonjour Little Pucette, je suis heureuse que cet article ait pu mettre en lumière certaines informations que tu ne connaissais pas et qu’il te permette une consommation plus saine, je l’espère 🙂
      Heureuse également que mon blog te plaise.
      Belle journée à toi !
      Nina

  3. Champagne
    décembre 22, 2017 / 1:00

    Un article intéressant pour La fan de bougies que je suis! Merci

    • Nina Laval
      Auteur
      décembre 22, 2017 / 1:15

      Avec plaisir Alexia ! 🙂

  4. janvier 24, 2018 / 2:04

    Bon article qui alerte des méfaits qu’une simple bougie peut avoir. Ça me touche d’autant plus que j’avais aussi l’idée d’écrire un article sur ce sujet ! En voyant le tient je me dis qu’il pourrait être complémentaire 🙂 De ce que j’ai pu lire sur le sujet, les bougies a éviter le plus sont les chauffes plat dont on ne sait trop d’où vient la production, c’est déjà une piste par laquelle j’ai commencé. Merci pour le partage

    • Nina Laval
      Auteur
      janvier 24, 2018 / 3:12

      Merci pour ton passage Mo !

      Concernant les bougies chauffe-plat, elles sont quasiment toujours faites avec de la paraffine (un hydrocarbure lourd, dérivé du pétrole), autrement dit la "mauvaise cire". Elle fait partie de ce que je nomme en première partie "la bougie industrielle".

      Au plaisir de lire ton article en tout cas ! 🙂

  5. Nina Laval
    Auteur
    janvier 28, 2018 / 12:49

    Avec plaisir Gnikita ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *