Un authentique tapis berbère

Je ne m’étais pas intéressée plus que ça à la tendance des tapis berbères des dernières années. Je les ai repérés sur quelques photos et ils ont fini par me taper dans l’oeil. Mais c’est en effectuant quelques recherches sur leur histoire qu’ils ont commencé à m’obséder. C’est lors d’un voyage au Maroc, assaillie de tapis sur le souk, que je suis définitivement tombée amoureuse. Pour leur esthétique, pour la sensation au toucher, mais surtout pour leur histoire.

Malheureusement aujourd’hui les grandes marques de décoration se le sont approprié. Elles se font de l’argent sur l’artisanat local des tribus Berbères de l’Atlas marocain et dénaturent l’histoire magnifique de ces objets. Elles font fabriqué en Asie des tapis “style Berbère”, “style Beni Ouarain”, en fibres synthétiques toxiques pour notre santé et polluantes. Il devient nécessaire de savoir reconnaître un vrai d’un simili puisque même sur le Souk marocain vous trouvez quelques uns de ces tapis imitation. Je vais donc essayer de vous révéler quelques uns de leurs secrets.

UN PEU D’HISTOIRE

Les tapis berbères sont originaires du Moyen-Atlas et des plaines autour de Marrakech. Leurs origines se situeraient au IIè siècle avant Jésus-Christ. Ces tapis constituent l’art rural traditionnel pratiqué par les femmes de peuples nomades ou semi-nomades. Ils sont réalisé à partir de laine vierge provenant des moutons et des brebis de leurs troupeaux. Les femmes le fabriquent durant leurs rares heures de loisir dans le but de s’en servir comme matelas et couverture. Il constitue son bien le plus précieux et sa fierté. En somme il s’agit de son oeuvre d’art à travers laquelle elle a pu exprimer sa créativité.

À l’époque, le métier à tisser était considéré comme un être animé que l’on vénérait et craignait. Vide il était mort, mais tant que des fils étaient tendus, il était en vie. Il était interdit aux hommes de s’en servir. Au moment de défaire le tapis du métier à tisser, les femmes chantaient parce que cela signifiait la mort et le besoin de faire un deuil.

Les populations berbères autochtones ont créent un noeud spécifique appelé noeud berbère. À noter également qu’à la différence des tapis d’Orient, ils ne sont jamais réalisés sur modèle mais bien en fonction du désir de la femme qui le fabrique.

Les tracés représentés sur les tapis évoquent des symboles que l’on retrouve dans l’art pariétal. Le treillis, le losange, le X et la succession XX évoquent chacun à leur façon la féminité, l’accouplement et la procréation. En parallèle, un tracé en zigzag VVVVVVVVVV fait référence à la symbolique phallique du serpent. Vous trouverez l’intégralité des significations dans le libre Tapis Berbères du Maroc par Burno Barbatti.

Les tapis berbères ont longtemps été méprisés et copiés sans la moindre considération par l’industrie européenne. Ce n’est que dans les années 1900 que plusieurs artistes s’y intéressent et leur redonnent toute leur valeur. Notamment les tableaux de Paul Klee aux formes géométriques et l’intégration de ces formes dans l’architecture par Le Corbusier. Henri Matisse quant à lui les appelaient les “géants blancs”.

Depuis quelques années, ils ont le vent en poupe et en particulier les tapis Beni Ouarin. Toutes les marques de décoration en font des copies et vendent des tapis “style berbère”. Face à ce succès populaire, les adeptes des tendances commencent à s’en lasser. Pour ma part, je partage davantage les pensées de Timothy Wealon :

“Je ne les vois pas comme une tendance passagère ; mais plutôt un élément décoratif qui sera toujours présent dans la décoration d’intérieur.”

SÉLECTIONNER UN VÉRITABLE TAPIS BERBÈRE POUR UNE SLOW DECO

Le plus simple est de confier cette mission à un revendeur spécialisé de confiance. Vous trouverez deux sortes de tapis : des modernes et des anciens, les derniers étant généralement plus chers et destinés à des collectionneurs. Vous pouvez compter minimum 600euros pour acquérir un tapis via un revendeur de confiance (selon la taille du tapis).

Fuyez bien entendu les grandes enseignes de décoration qui vous proposent des modèles usinés en polypropylène à des prix parfois similaires à un véritable tapis réalisé artisanalement.

Si vous avez la chance d’aller au Maroc, j’imagine que l’idéal est de vous rendre directement dans le Moyen Atlas et d’acheter votre tapis auprès d’une coopérative de femmes berbères, mais je n’ai pas expérimenté cette solution. Si vous êtes sur Marrakech, je vous conseille d’aller au Souk des tapis. Les tapis que vous trouverez à la sauvette sont des tapis usinés à l’étranger en matières synthétiques. Leur prix en est un bon indicatif.

Voici quelques indices pour vous aider à identifier un véritable tapis berbère :

Couleur & Matière

Le tapis berbère est réalisé en 100% laine vierge non teintée, ce qui lui donne une coloration légèrement ocre. Méfiez-vous des imitations à bas pris constituées d’un mélange de laine et de matières synthétiques.

Nouage

Jetez un coup d’oeil à l’envers du tapis. Un véritable tapis berbère est réalisé à la main, c’est pourquoi le nouage sur l’envers est forcément irrégulier.

Frange

Un véritable tapis berbère ne possède des franges que d’un côté car ces franges résultent des noeuds réalisés pour finir le tapis.

Sources : Tapis Berbères du Maroc, Bruno Barbatti, Ed. ACR Edition & en cliquant sur chaque photo

Commentaires

  1. tawui
    février 4, 2018 / 2:56

    Je connais depuis peu et j’adore. merci pour l’article !

    • Nina Laval
      Auteur
      février 4, 2018 / 5:29

      Avec plaisir 🙂

  2. février 7, 2018 / 8:20

    Tu me replonges dans des souvenirs d’enfance !!!
    Avec mes parents chaque hiver nous partions 1 semaine au Maroc… Une année ma mère est tombée amoureuse d’un magnifique tapis berbère… Elle l’a acheté 2 ans après en le marchandant chaque année entre…
    Et le tapis est toujours aussi beau depuis toutes ces années, trônant dans le salon 🙂

    • Nina Laval
      Auteur
      février 7, 2018 / 12:37

      Quelle belle histoire ! C’est aussi ce que j’aime, c’est que ces tapis peuvent traverser le temps par leur qualité et leur esthétique. <3

  3. février 7, 2018 / 8:32

    Woahhh c’est vraiment de beaux tapis et qu’est ce que cela donne envie de découvrir le maroc ! En tout cas si je dois faire un cadeau pour un proche qui vient d’emménager grâce à toi j’aurais une idée 🙂

    • Nina Laval
      Auteur
      février 7, 2018 / 12:41

      C’est l’un des plus beaux cadeaux que l’on puisse faire à quelqu’un qui s’installe à mon sens (à condition d’avoir le budget bien évidemment). Pour ce qui est du Maroc, c’était l’une de mes plus belles destinations (et j’en ai une quinzaine à mon actif), je recommande !! 🙂

  4. février 7, 2018 / 9:26

    Arf arf arf… je comptais retourner au Maroc avec comme thématique la teinture végétale dans les tapis mais après lecture de ton article cela risque d’être compliqué de trouver des artisans utilisant la teinture végétale dans leur confection.

    • Nina Laval
      Auteur
      février 7, 2018 / 12:42

      Quel beau projet ! Mais je crois effectivement que ça ne court pas les rues, je t’écris en privée pour en discuter plus précisément 🙂

  5. conte
    janvier 8, 2019 / 8:21

    J’adore !!
    Moi j’ai acheté le mien sur le site de https://them.fr et je l’adore !!
    C’est un Azilal très coloré avec des formes graphiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *